Pour remercier le Conseil de l’Europe: pas de candidats de l’opposition aux élections en Russie!

Author: Olivier Védrine


Conseil d'Europe, Strasbourg
Conseil d'Europe, Strasbourg

Pour les médias d’Etat, le retour de la Russie au Conseil de l’Europe est une victoire, plus que symbolique car cela pourrait annoncer un assouplissement ou une levée des sanctions prises par d’autres institutions.

L’ouest est encore une fois resté dans sa naïveté par rapport au système Poutine. L’esprit Munichois jouait encore la carte du « business as usual ».

On ne peut pas et l’on ne doit pas se montrer faible. Les résultats seront catastrophiques !

On attendait du Conseil de l’Europe de l'exemplarité, on a eu à  la place une soumission et de la compromission. Après ce retour tout est permis !

Et cela a commencé, le pouvoir russe a pris, mardi 16 juillet, une décision radicale : empêcher la participation de tout candidat indépendant à même de contester son monopole lors d’un scrutin théoriquement mineur, celui devant désigner, en septembre, les élus du Parlement de la ville de Moscou.

Une trentaine de candidats issus du camp libéral ou appartenant à l’équipe de l’opposant Alexeï Navalny ont ainsi été interdits alors qu’ils paraissaient à même, selon les sondages, de mettre en difficulté ou de battre les représentants du pouvoir. Seuls six candidats indépendants peu connus et peu menaçants ont été autorisés.

Cette bataille autour d’un scrutin de second rang trahit la profonde nervosité du pouvoir russe, pour qui les scrutins s’apparentent de plus en plus, année après année, à un mauvais moment à passer, voire à un danger.

La délégation russe a fait son retour le mardi 25 juin au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, ce retour au sein de cette institution consacrée à la défense des droits humains encourage déjà la répression contre l’opposition.

D'après un sondage réalisé le 7 mars par le centre russe de recherche sur l'opinion publique, la confiance que l'électorat russe accorde à Poutine est tombée à 32% (soit le niveau le plus bas depuis 2006).

Le système Poutine s’essoufle et ce retour dans l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, c’est de l'oxygène pour le chef du Kremlin.

Les opposants russes paieront l’addition de cette faiblesse et de cette compromission de ceux qui ont votée pour ce retour.

La Russie de Poutine a violé le droit des frontières en annexant la Crimée et en intervenant militairement dans l’est de l’Ukraine, elle ne coopère pas dans l’enquête sur l’attaque du Boeing MH17, elle élimine les opposants partout ou ils se trouvent en Russie et dans le monde, elle ne paie même pas sa dette gazière à l’Ukraine.

Des innocents, des opposants paieront le prix de cette trahison ! Ils ont donné à Poutine le permis de tuer la Démocratie !


Olivier Védrine

About the Author

Olivier Védrine

Olivier Védrine est un politologue français, journaliste et présentateur de télévision, un des rares étrangers à avoir travaillé en Russie pendant de nombreuses années et à vivre maintenant en Ukraine.

Il a quitté la Russie alors qu’il était rédacteur en chef de la version russe de la Revue Défense Nationale en France, en signe de protestation contre l'annexion de la Crimée en février 2014.

En 2018, il avait sa propre émission politique télévisée en langue anglaise à la télévision ukrainienne «Western Voice with Olivier Védrine» sur la chaîne de télévision Obozrevatel, ou Oboz.tv. Depuis 2016, il est rédacteur en chef de «Russian Monitor» (un journal de l'opposition russe).

Il avait précédemment animé «Weekly with Olivier Védrine» sur UA.TV et, avant cela, «UA Tea Time» sur la Première Chaîne Nationale avec Sergiy Velichansky. Il a présenté plus de 150 émissions de télévision gratuites pour soutenir l'Ukraine.

Pour plus d'informations, voici sa page Wikipedia

View all articles
Olivier Védrine

About the Author

Olivier Védrine

Olivier Védrine est un politologue français, journaliste et présentateur de télévision, un des rares étrangers à avoir travaillé en Russie pendant de nombreuses années et à vivre maintenant en Ukraine.

Il a quitté la Russie alors qu’il était rédacteur en chef de la version russe de la Revue Défense Nationale en France, en signe de protestation contre l'annexion de la Crimée en février 2014.

En 2018, il avait sa propre émission politique télévisée en langue anglaise à la télévision ukrainienne «Western Voice with Olivier Védrine» sur la chaîne de télévision Obozrevatel, ou Oboz.tv. Depuis 2016, il est rédacteur en chef de «Russian Monitor» (un journal de l'opposition russe).

Il avait précédemment animé «Weekly with Olivier Védrine» sur UA.TV et, avant cela, «UA Tea Time» sur la Première Chaîne Nationale avec Sergiy Velichansky. Il a présenté plus de 150 émissions de télévision gratuites pour soutenir l'Ukraine.

Pour plus d'informations, voici sa page Wikipedia

View all articles
Close

Subscribe to email updates from New Europeans

Join our newsletter to receive the latest news and events from New Europeans.

* indicates required

Or be a part of it!

Join today Donate Volunteer